Je danse sous le soleil enneigé

Ceci n'est pas une métaphore oubliée

Peut-être un sommeil fabuleux éveillé

Un état amoureux entre rêve et réalité

Je danse sous le soleil enneigé

C'est comme le temps qui défile et qui reste immobile

Être prisonnier adoré d'une cage d'osier

Une liberté retrouvée lorsque perdu sur une île

Je danse sous le soleil enneigé

Ceci est un désir encré, un cœur qui m'anime

Peut-être une folie dérangée dérangeante, éprouvante, éprouvée

Un état chimérique qui parcourt corps et esprit, unanimes

Je danse sous le soleil enneigé

Tel le sablier qui s'écoule et s'écroule en douce

Être artiste maudit d'une scène ovationnée

La lune qui jongle des étoiles encore allumées ou de mousse

Je danse sous le soleil enneigé

Ceci n'est pas une vérité mais ma volonté

Peut-être une illusion fruit de mon imagination débordée

Un état fougueux pour vivre et survivre, exister

 

Je danse danse sous le soleil de neige, soleil enneigé

Les flocons sont mes larmes de peur, de peine, de joie

Les rubans lumineux sont ma guérison, mon espoir, mon sourire

L'arc-en-ciel figuratif est un mirage qui mérite louanges et rires

Ce chaud-froid, de lave et de glace, sont ce que je suis, sont ce « moi »

 

Je danse danse sous le soleil de neige, soleil enneigé

Tout est doux, intense, faux, douloureux, merveilleux, vrai, incroyable, impossible, illogique, possible, carpe diem, intemporel, effrayant, magnifique, adoré, détesté, haïs : Aimé.

 

Je danse sous le soleil enneigé

Ceci est ma réalité imaginée

Ceci est mon rêve existé

 

Je danse sous le soleil enneigé

Et je ne suis pas prêt de m'arrêter !

 

 

 

YalDor, 6 Mai 2016

 

 

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Suggestion d'ambiance

 

Song for Sienna, Brain Crain

https://www.youtube.com/watch?v=S7gIt8t_92g&list=LLA4ZjLDci1oTlgtQbG-3aOA&index=13

 

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

 

Merci à Emilie pour cette sublime photographie.

 

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *